Photos liées au tag 'studio'

Voir toutes les photos
19 mai 2015

Faux instantanés • Forged "instantaneous" views

  Instantanés simulés   "Full Stop" par Alfred Silvester,  ca 1860 (collection J. Calvelo). Les faux instantanés sont une des méthodes utilisées pour compenser les insuffisances de la technique dans les premiers vingt ans de la photographie. Avant même que les véritables "instantanéités", comme on les appelait alors, ne soient à la portée des photographes, quelques-uns simulaient, dans des mises en scène préparées en atelier, des prises de vue ultra-rapides. Ainsi, certains photographes court-circuitent le débat... [Lire la suite]

19 mai 2015

Phiz OR Silvester ?

Une identité de vues (à venir)   "Full Stop", par Phiz ou Alfred Silvester ??? vers 1860 (collection J. Calvelo)   "Full Stop", une affiche dans le décor, detail.
17 mai 2015

Vues « composées » — James Elliott (6) - non signées

Images pouvant être attribuées à James Elliott ? Bien qu'Elliott, contrairement à beaucoup de photographes victoriens, ait fait preuve, en marquant sa production, d'un sens aigu de l'authorship, ses tirages ne sont pas systématiquement signés. Curieusement, alors que certains titres sont fréquemment porteurs du timbre sec du photographe ou d'une étiquette permettant une attribution formelle, d'autres, sortant vraisemblablement du même atelier, ne le sont jamais. Il est facile d'imaginer plusieurs motifs (autres que la modestie) à... [Lire la suite]
17 mai 2015

Vues « composées » — James Elliott (5)

  Suite des mises en scène réalisées vers 1855-1858 par James Elliott. Les cartons de montage portent le timbre sec du photographe ou sont crédités au verso. Les attributions sont donc quasiment certaines. Faisant preuve d'un "sens de l'authorship" inhabituel chez les stéréoscopistes, Elliott a, semble-t-il, toujours pris grand soin de créditer l'auteur des négatifs lorsque son propre rôle se limitait à celui d'éditeur (voir par exemple les tirages qu'il publia après la mort de son confrère William Grundy).     ... [Lire la suite]
03 mai 2015

Vues « composées » — James Elliott (4)

  Nature morte / Still Life, par James Elliott, vers 1858 (collection J. Calvelo)   Le globe en verre qui couvre la statuette fournit un aperçu, assez peu fréquent, de la verrière couvrant l'atelier du photographe.   Still Life (detail), James Elliott     Réunion mondaine (avec stereoscope), par James Elliott, vers 1858 (collection J. Calvelo)   Photographes et éditeurs de vues stéréoscopiques se plaisaient à introduire, de temps en temps, un stéréoscope dans leurs mises en scène. L'objet... [Lire la suite]
26 avril 2015

Vues « composées » — James Elliott (3)

Staged photography — James Elliott (3) (James Elliott, né à Londres en 1832 et mort à Kensington en 1900, est l'un des  grands précurseurs de la mise en scène photographique. Il est l'auteur de dizaines de vues composées pour le stéréoscope entre 1854 et 1860 environ, qui se sont probablement vendues à des milliers d'exemplaires, et dont il reste encore d'excellents et nombreux spécimens, en Grande-Bretagne comme sur le continent. James Elliott semble avoir réalisé ses prises de vue très élaborées dans un grand atelier au 9... [Lire la suite]
26 avril 2015

Vues « composées » — James Elliott (2)

Staged photography — James Elliott (2)   (Suite de "Stereographic Illustrations of Compositive Photography". By J. Elliott.)   « The Reception and Profession of a Sister of Mercy », illustrated in two slides, are interesting, on account of the announcement that they « have been prepared with every regard to correctness of detail » – the artist acknowledging his thanks to those who assisted him in the composition, including « a venerable ecclesiastic, and an archbishop's lay secretary ». The arrangement is very effective.... [Lire la suite]
25 avril 2015

Vues « composées » — James Elliott (1)

Staged photography — James Elliott (1)   L'article qui suit est une critique, parue en décembre 1858 dans le journal The Photographic News, de quelques compositions photographiques récemment publiées. L'article, très étrangement, paraît signé du photographe James Elliott, qui est pourtant l'auteur des images même dont il réprouve parfois l'esthétique.   S'agirait-il d'une simple erreur typographique, les éditeurs ayant oublié d'intégrer le nom du photographe au titre de l'article ? Ou bien James Elliott a-t-il déjà pris... [Lire la suite]
08 juin 2014

Coulisses de la photographie « primitive » (1)

Primitive photography : behind the scenes L'atelier et les tirages ? Pour donner à ce site la forme de « journal » que le terme de blog* implique, je me suis décidé à y épingler de temps en temps les acquisitions récentes dont je n'avais pas (encore ?) grand-chose à dire. * Blog = Weblog, online diary   J'y accrocherai peut-être même, à l'avenir, des vues qui, tout simplement… m'intriguent, sans que je sache toujours dire clairement pourquoi. Tel n'est pas tout à fait le cas, cependant, de celles que je vous... [Lire la suite]
Posté par in-memoriam à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,